2020 YOUTH MULTIMEDIA CONTEST: SUBMIT.

ALERTE ROUGE COVID-19 CAMEROUNAIS EN PRISON: Danger de mort

Le Président Élu Maurice KAMTO exige la décongestion urgente des prisons du pays, notamment par la libération des personnes en détention provisoire et des détenus dont ceux du MRC et de la crise anglophone, qui courent le risque de succomber collectivement à la pandémie du COVID-19

Comme le témoigne cette note envoyée au Président Élu Maurice KAMTO par une source témoin de la situation au sein de la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, l’heure est grave. Il est urgent de libérer le maximum de prisonniers pour des raisons de santé publique, comme le demande depuis des semaines le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Faute d’agir rapidement dans ce sens, la communauté nationale et internationale doit prendre acte de ce que le régime de Yaoundé a décidé de transformer les détentions provisoires et toutes les condamnations en PEINES DE MORT. Le Gouvernement doit agir vite faute de quoi il assumerait la lourde responsabilité d’avoir livré à la mort ces Camerounais en délicatesse avec la loi ou otages du régime pour ce qui est des prisonniers politiques.

Alain FOGUE TEDOM, Ancien otage politique de M. Paul Biya

” Bonjour Monsieur le Président,

La situation à la prison centrale de Kondengui est préoccupante. 6 de nos camarades qui y sont encore présentent des symptômes du Covid-19. J’ai reçu l’information d’une source très crédible, l’un des prisonniers présente les symptômes suivants, comme les autres camarades : écoulement nasal, toux sèche et violente, fièvre et mal thoracique. L’infirmerie de la prison est bondée d’autres prisonniers avec les mêmes symptômes mais le personnel sanitaire parle plutôt de paludisme. Je tenais à vous en faire part. Veuillez agréer l’expression de mon profond respect.”.

 

Leave Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: